OU EN SONT LES PRIX IMMOBILIERS EN FRANCE ?

OU EN SONT LES PRIX IMMOBILIERS EN FRANCE ?

Avec +1 % en moyenne sur les 3 derniers mois et + 3,9 % sur un an, les prix de l'immobilier ancien confirment leur tendance haussière en ce début d'été 2017. Face à cette hausse, toutes les villes de France ne sont pas logées à la même enseigne. Si Le Mans, Nîmes, Bordeaux, Metz affichent des tarifs qui s'envolent, d'autres villes comme le Havre, Limoges ou Perpignan montrent un ralentissement voire une baisse de leurs prix. Quelle est la situation des prix en France, ville par ville ? Pour Vous, La Résidence mène l'enquête.

Une tendance haussière qui se confirme

Dans un contexte où les taux du crédit remontent légèrement depuis décembre 2016, les prix de l'immobilier sont scrutés à la loupe par les acheteurs. Aujourd'hui, on note que les vendeurs continuent de faire monter les tarifs malgré une demande qui se ralentit. Dans les trois derniers mois ils ont gagné près de 1% en moyenne sur tout le territoire, et si on les compare aux prix pratiqués il y a un an, c’est une hausse de 3,9% qu’il faut constater.

Ainsi Le Mans détient le record à la hausse avec des prix qui ont bondi de +11,5%. Sur le podium des hausses, la médaille d'argent revient à Nîmes où les prix gagnent +11%, et la médaille de Bronze à Bordeaux avec + 9,5%. Affichant une progression de près de 9 %, Metz se place juste derrière Bordeaux, avant Strasbourg (+8%), Brest (+7,5%) et Besançon (+7,3%). La hausse n'a donc rien d'anecdotique quand on observe que dans le top 10 des villes où les prix augmentent, les trois dernières villes du classement affichent des prix ayant augmenté de + 5%.

D'autres villes, où la demande s'affaiblit, montrent des prix dont la hausse se ralentit. C'est le cas par exemple à Toulouse (+ 2,3 %), Clermont-Ferrand (+ 3,8 %) et aussi à Angers (+ 0,4 %). Du côté des bonnes nouvelles, il faut noter également que certaines communes de France gardent toujours un niveau de prix à la baisse, comme c'est le cas au Havre (- 3,7 %), à Limoges (- 2,2 %) ou encore dans la ville de Perpignan (- 9,5 %).

Des prix au m2 toujours très disparates.

Les prix au m2 s'envolent donc dans un grand nombre de villes avec une disparité importante. Si à Paris, le m2 moyen s'affiche aux alentours de 8930 Euros, on relève qu'il faut y dépenser plus de 10 000 euros dans 7 arrondissements sur 20.

Malgré la hausse, Le Mans reste toujours dans une fourchette de prix basses avec 1 974 euros le m2 en moyenne, contre 2 096 euros à Nîmes et 3 989 euros en moyenne dans la ville de Bordeaux. Aujourd'hui pour devenir propriétaire dans la ville de Marseille, il faudra investir en moyenne près de 2 824 euros et si vous vous installez à Lyon, prévoyez 4 136 euros du m2 en moyenne.

Pour mémoire : toutes villes confondues, le m2 moyen s'acquiert désormais au prix de 3 402 euros et 3 798 euros environ pour les appartements.