CINQ IDEES RECUES SUR LE METIER D’AGENT IMMOBILIER

CINQ IDEES RECUES SUR LE METIER D’AGENT IMMOBILIER

S'il est vrai qu'avant la crise économique on pouvait encore trouver quelques agents immobiliers qui ne faisaient pas honneur à leur métier, la profession est désormais débarrassée de tous ces moutons noirs. Pourtant l'image des agents immobiliers souffre encore de trop nombreux clichés dans l'esprit du grand public. Petit tour d'horizon sur 5 idées reçues que certains attachent encore à la profession des agents immobiliers.

Un agent immobilier n'a ni diplôme ni compétence particulière.

Ils sont encore nombreux à penser que n'importe qui peut se déclarer agent immobilier et exercer le métier sans un savoir-faire particulier. Si c’était parfois vrai autrefois, ce n'est plus le cas. La loi Hoguet oblige les professionnels de l'immobilier à souscrire une assurance de responsabilité civile professionnelle. Ils sont tenus de posséder une carte professionnelle, et de tenir un registre des répertoires et des mandats. La loi Hoguet stipule également qu'un agent immobilier doit, soit posséder un diplôme de niveau Bac + 3 dans le domaine juridique, commercial ou économique, soit justifier d’une expérience de 10 ans avec un statut salarié. La Loi Alur a également renforcé le niveau des compétences des agents en imposant une formation continue de 14 heures par an pour le renouvellement de la carte professionnelle des agents immobiliers.

Les agents immobiliers ne sont pas indispensables

Certains propriétaires préfèrent se passer des services d'un agent immobilier pour vendre leur bien. Ils estiment que les possibilités d'internet leur permettent de toucher des acheteurs potentiels et qu’ils peuvent aisément vendre leur bien eux-mêmes. Pourtant, outre les atouts proposés par les agents immobiliers pour mettre en avant les biens et diffuser les annonces, l'acte d'achat et de vente est devenu de plus en plus complexe. Baux en vigueur, nouvelles lois, principes d’applications de dispositifs de défiscalisation, clauses des contrats d’avant-vente et des compromis, acte définitif de vente, ... le savoir juridique et fiscal des agents immobiliers constituent une aide essentielle. Sans parler du fait que leur connaissance des prix pratiqués et leur capacité de négociation permettent de vendre au juste prix et dans les meilleurs délais un bien mis sur le marché.

Les agents immobiliers vendent les biens à bas prix

C'est une autre des fausses idées reçues qui collent à la peau des agences immobilières. Certains vendeurs pensent que les agents bradent les prix pour pouvoir vendre plus vite le bien proposé. Pourtant l'une des qualités premières d'un bon agent immobilier est de maîtriser son marché local tout en suivant l’évolution du marché national. Ils connaissent les prix pratiqués, la concurrence sur le secteur et les attentes des clients. Contrairement à un particulier qui aura forcément une vue affective et subjective sur son bien, l'évaluation proposée par les agents immobiliers s'effectue sur des critères objectifs et documentés. Elle permet souvent de vendre un bien à son plus haut potentiel, en le proposant au prix optimal au regard des attentes du marché.

Les agents immobiliers coûtent cher.

C'est là encore une idée qui a la vie dure. Pourtant, la réglementation a été renforcée en ce qui concerne les commissions prises par les agences immobilières. La transparence doit être totale. Le prix des prestations, toutes taxes comprises, doit être indiqué à l'entrée de l'agence, et être visible de l'extérieur. A partir du 1er avril 2017, toute publicité, quel qu’en soit le support, devra mentionner le montant TTC des honoraires. Prise de photos professionnelles, diffusion des annonces, organisation des visites, négociation, accompagnement juridique, signature des compromis de vente, ... au regard de tous les services apportés par un agent immobilier, les commissions sont loin d'être élevées. En réalité, la plupart des propriétaires vendeurs n'ont pas idée de toutes ces actions, et c'est surtout un travail d'information que les agents devraient réaliser pour expliquer et décrire l'ensemble des opérations qu'ils mènent au service de leur client.

Les agents immobiliers font signer un mandat puis vous oublient

"Dès lors qu'il a signé son mandat, l'agent immobilier devient ensuite invisible et on n'a plus de ses nouvelles" : là encore, c'est une opinion que l'on rencontre parfois dans le grand public. Malgré tout, s'il y a des exceptions, la grande majorité des agents immobiliers sont au contraire pleinement impliqués dans la réalisation des projets de leurs clients. A l'écoute, disponibles, réactifs, ils partagent les enjeux des vendeurs et des acheteurs et s'efforcent d'être disponibles à chaque étape. Pour exemple, les conseillers de La Résidence obéissent à une charte d'engagement qui mentionne clairement ce devoir de proximité et de réactivité. Vous disposez également dans le cadre d'un mandat de vente signé avec La Résidence, d'un espace personnel qui vous permet d’échanger en direct et de suivre toutes les actions réalisées par votre conseiller immobilier.