COMMENT REUSSIR VOTRE PREMIER ACHAT IMMOBILIER EN 2017 ?

COMMENT REUSSIR VOTRE PREMIER ACHAT IMMOBILIER EN 2017 ?

Avec le recul des prix dans la plupart des villes et des taux de crédit toujours très bas, l'année 2016 a vu de nombreux français se lancer dans l'achat de leur premier logement. Maison ou appartement, vous êtes nombreux à rêver d'être enfin chez vous et à prévoir de sauter le pas en 2017. Où et quel bien acheter ? Comment optimiser votre financement ? Quelles bonnes pratiques à suivre ? LA RESIDENCE vous transmet de bons conseils pour vous permettre de vivre votre première acquisition avec sérénité...

Les caractéristiques de votre bien et son emplacement

Pour vivre heureux, vivez dans un logement qui répond à vos attentes et à votre mode de vie. Au moment d'acheter, plusieurs critères sont à étudier. Vérifiez la sécurité du quartier, la proximité des transports en commun, les écoles, les commerces, les équipements de loisirs ou culturels proches de chez vous. D'un point de vue pratique et pour la santé de votre budget, il est important également de vérifier les performances écologiques de votre futur logement. De même que la qualité du bâti et des équipements, la fraicheur ou l'ancienneté du bâtiment, sont également des critères à prendre en compte. La façade de votre immeuble est-elle en bon état ou nécessitera-t-elle une rénovation dans l'année ? La chaudière est-elle à remplacer ? Avoir pris en compte tous ces éléments vous permettra de ne pas vous tromper sur votre coup de coeur.

Le financement bien pensé et bien optimisé

Une acquisition bien financée est également la clé du succès. Pour optimiser les conditions de votre acquisition, vous devez évaluer votre apport personnel (10% de votre achat ou idéalement 30%), le coût réel de l'achat qui comprend en plus du prix de votre bien, les frais de notaire et les éventuels travaux à venir, les conditions de votre crédit immobilier et de votre assurance de prêt, et aussi votre possibilité de faire appel à un Prêt Aidé. Pour l'assurance de prêt, ne négligez pas de faire jouer la concurrence. Elle peut représenter de 0,3% à 0,5% du coût de votre emprunt, et vous pouvez faire de réelles économies en optimisant ce point. De même le PAS (prêt d'accession sociale), le PLSA (Prêt Social Location Accession - pour les ménages sans apport personnel), l'Eco Prêt (pour financer des travaux), et bien sur le Prêt à Taux Zéro (PTZ)

, peuvent vous permettre d'investir aux meilleures conditions. Pour exemple, en 2016, le nombre de prêts accordés incluant un PTZ a grimpé de 75 % ! Un tiers des primo-accédants ont ainsi pu en profiter en 2016, contre 23 % en 2015, avec également des montants en hausse de près de 15.000 euros.

Les coûts liés à votre acquisition

Vous avez acheté votre bien et vous voilà propriétaires. Ce nouveau statut vous offre mille nouveaux plaisirs mais aussi de nouvelles obligations. Evaluez bien les différentes dépenses que vous devrez assurer. Vos mensualités d'emprunt et l'assurance de prêt, bien sûr, mais aussi les coûts d'entretien, les charges du logement (EDF, GDF, etc ...), la taxe d'habitation et taxe foncière, votre assurance habitation, ou encore les éventuelles charges de copropriétés habituelles ou exceptionnelles, feront partie de votre nouveau quotidien. Pensez à les évaluer par avance pour vivre en propriétaire serein et conserver la maitrise de votre budget.